Duloxétine, Cymbalta®, Antidépresseur

Duloxétine Cymbalta® antidépresseur La duloxétine est un médicament antidépresseur, de la classe des IRSNa. IRSNa signifie Inhibiteur de la Recapture de la Sérotonine et de la Noradrénaline, ce qui est le mode d’action du médicament dans l’organisme.

 

 

 

 

La Duloxétine-Cymbalta® est utilisée pour traiter des troubles dépressifs et le trouble anxieux généralisé.

On l’utilise également dans la fibromyalgie et les douleurs neuropathiques, notamment celles du diabète.

Cette fiche Médicaments est une information. Elle ne remplace pas la prescription par votre médecin.

Formes pharmaceutiques et posologie

  • Gélules à 30mg et 60mg
  • 60mg par jour représente une posologie moyenne. Celle-ci peut être augmentée progressivement jusqu’à 120mg par jour.
  • Le respect strict de la posologie prescrite pas votre médecin est indispensable

Délai d’action et durée de prescription de la duloxétine -Cymbalta®

  • L’effet thérapeutique des antidépresseurs n’est pas immédiat. L’anxiété et le sommeil s’améliorent en premier. Ensuite, la fatigue, le manque de goût et de dynamisme qui caractérisent la dépression, ou encore la tristesse, s’améliorent plus lentement, après 2 à 3 semaines de traitement
  • Un premier épisode dépressif nécessite un traitement de 6 à 9 mois
  • En effet, un traitement trop bref expose à une rechute avant la fin du traitement. Cela favorise également les récidives ultérieures
  • Une récidive dépressive requiert un traitement plus prolongé.

Dans tous les cas, un entourage soutenant et une psychothérapie d’accompagnement améliorent les effets du traitement.

Éléments à surveiller et précautions d’emploi de la duloxétine – Cymbalta®

  • Le médicament est le plus souvent très bien toléré. Cependant, diverses précautions sont nécessaires
    • Le médicament doit être évité s’il existe un risque de rétention d’urine ou dans certains cas de glaucome.
    • La duloxétine peut augmenter la pression artérielle; la tension artérielle doit être contrôlée
    • Ainsi, un bilan sanguin (taux de sodium sanguin, glycémie), rénal, hépatique, de la coagulation sanguine dépendent de chaque situation
    • Il en va de même pour un bilan ophtalmologique ou cardiologique
    • Par exemple, l’insuffisance rénale retarde son élimination. Ainsi, une insuffisance rénale modérée nécessitera des posologies plus réduites de duloxétine et une surveillance particulière
  • Certaines associations de médicaments nécessitent une prudence avec la duloxétine -Cymbalta®
    • Il faut signaler que l’on prend de la duloxétine en cas d’association médicamenteuse
    • En effet, plusieurs associations de médicaments sont déconseillées ou contre-indiquées
    • Par exemple, le millepertuis est une contre-indication

Pour davantage de précisions sur les contre-indications et les précautions d’emploi de la duloxétine – Cymbalta® Psyway vous oriente vers le site Vidal

Effets indésirables et conseils d’utilisation de la duloxétine – Cymbalta®

  • Des effets secondaires comme céphalée, nervosité, insomnie, cauchemars, sédation, nausées, problèmes de transit intestinal peuvent apparaître immédiatement après le début du traitement par duloxétine. Cependant, ces effets vont disparaître avec le temps.
  • Très rarement existe un risqué d’allergie à la doluxétine- Cymbalta®. Il faut immédiatement prévenir votre médecin si apparaissent une confusion, une reprise de l’anxiété, des mouvements incontrôlés, de la rigidité musculaire ou d’autres symptômes inhabituels
  • Il est rare aujourd’hui qu’apparaisse une anxiété paradoxale en cours de traitement, voire des idées noires. Vous devez signaler cela immédiatement à votre médecin

Pour davantage de précisions, et pour les autres effets secondaires et leur prévention consulter le site Vidal et le réseau PIC

 Grossesse et allaitement sous duloxétine

On pense souvent que les médicaments sont incompatibles avec une grossesse. Mais, c’est loin d’être toujours le cas. Ainsi, lorsqu’un traitement psychotrope est en cours, le maintien de l’état psychique de la mère est une priorité. Quelques recommandations sont utiles pour le suivi de la grossesse sous duloxétine – Cymbalta®.

  • Il faut informer les services de gynécologie et obstétrique de votre traitement dès le début de la grossesse
  • La grossesse ne contre-indique pas le traitement par duloxétine. Ainsi, en cas de grossesse, il ne faut pas arrêter le traitement (voir ci-dessous). On peut le continuer à posologie efficace.
  • L’allaitement est possible avec la duloxétine. Cependant, on prescrit d’autres produits depuis beaucoup plus longtemps.

Pour davantage de précisions,  Psyway oriente vers la page duloxétine – Cymbalta®  du CRAT, le Centre de référence des agents tératogènes.

Arrêt du traitement

  • Une durée de traitement suffisante est indispensable (voir  le paragraphe ci-dessus « durée de prescription du médicament »)
  • L’arrêt du traitement doit se faire en accord avec votre médecin
  • Cet arrêt doit être progressif, comme avec tous les antidépresseurs, afin d’éviter les symptômes de sevrage

Conséquences de l’arrêt brusque de la duloxétine – Cymbalta®

  • Des symptômes de sevrage peuvent survenir à l’arrêt brusque du médicament. Il peut s’agir de malaise, vertiges, nausées, douleurs musculaires, tremblement
  • Ainsi, l’oubli d’une ou deux prises du médicament peut entraîner de tels troubles. Ces troubles régressent rapidement à la reprise du médicament
  • Il ne faut pas doubler la dose prescrite pour rattraper l’oubli d’une prise : voir réseau PIC

 

Pour ne pas oublier votre médicament

  • il faut être attentif,
  • ou utiliser un semainier, ou une alarme sur votre smatphone
  • vous pouvez aussi télécharger une application gratuite type Mytherapy ou Médisafe

 

Notre avis sur duloxétine – Cymbalta ®

  • La duloxétine est souvent efficace dans les douleurs neuropathiques notamment diabétiques. On la prescrit également pour la fibromyalgie dans certains pays, ainsi que pour l’incontinence urinaire d’effort
  • il existerait une corrélation entre le taux sanguin de duloxétine et son efficacité (taux compris entre 30 et 120 ng/ml)
  • Il faut penser à interroger son médecin pour dépister les précautions d’emploi et éviter les associations médicamenteuses déconseillées

Recommandations importantes sur les médicaments psychotropes

 

Dans Psyway

 

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

close

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis