ARI2P

La prévention des rechutes en psychiatrie constitue un enjeu d’importance.

Sont concernées les personnes souffrantes, mais aussi les équipes de soins et les proches. Car les conséquences des rechutes sont multiples et sérieuses.

L’utilisation d’outils numériques dans un dispositif de prévention constitue une aide complémentaire aux soins pratiqués, pour les patients, pour les aidants.

Pourquoi la prévention des rechutes en psychiatrie est-elle un objectif capital ?

S’il n’est pas toujours possible d’éviter une première hospitalisation, consécutive à l’éclosion des troubles, ce sont surtout les ré-hospitalisations, toujours traumatisantes pour le sujet et son entourage, que nous avons le projet d’éviter.

Leur coût médico-économique est très élevé pour le système de santé, et pèse beaucoup sur le budget alloué à la psychiatrie et sur le reste à charge des patients.

On considère généralement qu’après un premier épisode psychotique :

-plus d’1 patient sur 2 rechute dans l’année

-8 patients sur 10 rechutent dans les deux ans

Quelles sont les conséquences de la rechute ?

Une rechute a de multiples conséquences humaines, sociales, familiales (suicides, accidents, violences…), mais aussi professionnelles, financières, etc.

De plus, une conséquence majeure est la fréquence des hospitalisations en soins sous contrainte.

Enfin, du point de vue de l’économie de la santé, on observe que la non-observance et les rechutes en psychiatrie multiplient par 2 à 4 les coûts d’hospitalisation.

Ainsi, ces hospitalisations représentent un reste à charge important pour les personnes, compte tenu des durées de séjour.

medicine-6392470__480

Quels sont les facteurs favorisant la rechute ?

Les facteurs favorisant la rechute sont bien repérés :

-les interruptions de traitement médicamenteux

-le défaut de planification des soins post-hospitalisation

-la rareté des contacts avec l’équipe soignante

-la consommation de toxiques, notamment de cannabis

Dans le contexte actuel de crise de la psychiatrie (réduction régulière de moyens, manque de médecins et d’infirmiers), une politique active de prévention des hospitalisations pourrait soulager le système de soin.

L’encombrement des services pourrait diminuer.

Les tensions dues à la suroccupation des lits diminuerait aussi.

Afin de diminuer le nombre de rechutes, le projet de recherche ARI2P soutient l’utilisation d’outils numériques.

L’ARI2P porte un projet expérimental de prévention des rechutes

C’est un projet innovant de guidance en sortie d’hospitalisation psychiatrique par les moyens conjugués de la téléconsultation et du télésoin.

Il s’intitule « Projet Psyway ».

L’ARI2P propose de le déployer auprès d’établissements de soins psychiatriques et médicosociaux.

Le projet Psyway porte sur l’utilisation d’outils numériques en complément des soins existants.

Ce projet permettrait en effet de limiter les crises et leurs conséquences par un repérage précoce de signaux discrets.

Et cela notamment auprès de sortants d’hospitalisation qui connaissent une situation de grande fragilité.

La démarche que nous préconisons est donc de repérer les signes discrets pouvant annoncer une rechute. Et ceci avant que la personne ne se trouve envahie par la maladie, puis soumise à une obligation de soins.

 

Les signaux observables à distance sont :

-les troubles de l’activité

-les troubles du sommeil

Un procédé innovant pour éviter une rechute 

  • L’utilisation d’une montre connectée au smartphone

La surveillance de l’évolution de ces données (activité et sommeil) via une montre connectée au smartphone qui les enregistre et les télétransmet.

Cette télésurveillance permet le recueil et l’analyse des données fournies quotidiennement par la montre.

  • Une équipe référente dédiée

Elle repose sur une équipe soignante référente : infirmier – médecin.

Cette équipe analyse l’évolution des données transmises par chaque patient. Elle propose aussi une guidance via des vidéo-consultations programmées dès la sortie du patient avec l’équipe.

  • Un lien permanent entre l’équipe référente et l’équipe soignante

Bien sûr le suucès d’un tel dispositif reposera sur la construction d’un lien permanent avec l’équipe et le médecin traitant habituel ainsi qu’avec les aidants. Ce lien permettra d’organiser rapidement une intervention en cas d’alerte à un moment où la personne n’est pas encore envahie par ses troubles.

  • La validation de ce dispositif

Nous partons de l’hypothèse que la mise en oeuvre de ce type de dispositif devrait réduire significativement les rechutes entraînant une ré-hospitalisation.

Cette expérimentation devrait permettre de la valider.

En conclusion, les avantages de l’utilisation d’outils numériques sont :

-Une libération du temps du médecin psychiatre par le déploiement du télésoin (lien) par un infirmier référent

-Un renforcement de la coordination des soins

-Une limitation du recours à l’hospitalisation et aux soins sous contrainte

-Une réduction des tensions et de la sur-occupation des services

-Un renforcement de la démarche d’empowerment pour le patient auto-observant les signes de la rechute. Ce patient permet aussi l’observation par autrui se son évolution clinique.

L’ARI2P est une association loi de 1901

Elle entend promouvoir des pratiques nouvelles issues des technologies de l’information et de la communication (TIC) auprès des acteurs de la santé mentale. Elle a pour objet de :

-Promouvoir la prévention des troubles psychiques et la recherche associée en psychiatrie

-Soutenir les innovations dans le champ de la psychiatrie et de la santé mentale notamment dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC)

-Promouvoir une qualité des soins et d’accompagnement aux personnes présentant une souffrance psychique et à leur entourage

-Diffuser ces pratiques nouvelles auprès des établissements de santé et du secteur social et médicosocial pour améliorer les parcours de soins et de vie

-Formuler des recommandations aux autorités publiques et aux acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial.

Les valeurs de l’ARI2P

Les membres de l’association portent les valeurs d’une psychiatrie humaniste, reposant sur une participation active des équipes de soins et d‘accompagnement, des patients et de leurs proches.

Ils entendent porter une attention particulière aux personnes concernées par les problèmes psychiques dans le but d’améliorer leur santé et leur vie sociale en facilitant une démarche d’appropriation des soins (empowerment).

Les principes guidant leur action :

-Agir dans le respect du droit des personnes et leur adhésion au dispositif proposé

-Appliquer un strict respect du secret médical et professionnel

-Promouvoir les règles régissant la protection des données personnelles (RGPD)

Si vous souhaitez des informations ou associer votre établissement à ce projet :

Contacter l’équipe Psyway :

Par mail :  ari2p.asso@orange.fr

Par téléphone :  +33 06 71 37 09 99

Composition du Conseil d’Administration de l’ARI2P 

Président :
M. Bernard Mazzaschi

Vice-Président :
Dr Victor Souffir

Trésorier :
Dr Serge Gauthier

close

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie