Mon suivi psy : une appli d’aide à la prise de conscience

Aider une personne à la prise de conscience de ses troubles et à en parler au médecin, telle est la mission de « Mon Suivi Psy », une appli qui répond à un besoin essentiel.

La difficulté à la prise de conscience d’un trouble dans sa pensée ou dans son vécu est au cœur de la problématique des troubles psychiques. Aussi, la conscience des troubles permet le début du traitement. Or, on sait que le retard à l’instauration du traitement conditionne les possibilités de rétablissement et obère l’avenir de la personne.

Comment fonctionne « Mon suivi psy » ?

Dans cette appli, on commence par sélectionner 1 ou plus des 5 symptômes privilégiés :

  • Humeur
  • Anxiété
  • Idées parasites
  • Sommeil
  • Sensations étranges

En second lieu, 3 ou 4 fois par semaine, voire plus, on indique la fréquence ou l’intensité ressentie du symptôme choisi : jamais – plusieurs fois – de nombreuses fois.

Ou bien, concernant le sommeil, on note son appréciation subjective pour la nuit qui précède : très bien – bien – moyen – mauvais – très mauvais.

Cependant, en cas de doute sur la dénomination du trouble ressenti, on peut afficher un petit texte d’explication très clair.

L’appli vous fait un rappel quotidien pour ne pas oublier ou négliger ce petit exercice salutaire qui est un début dans l’auto-perception des troubles et, il faut l’espérer, du traitement.

« Mon suivi psy » enregistre l’évaluation quotidienne réalisée : dès l’ouverture, le journal s’affiche qui propose une vue synthétique des ressentis des derniers jours.

Comment se fait la prise de conscience du trouble ?

Quand un état interne n’est pas bien perçu « de l’intérieur », qu’il est inconscient à la personne, un support extérieur peut en faciliter l’intégration et ainsi faciliter une prise de conscience. Notons que le signal peut s’imposer au sujet parce qu’il ne doit rien à personne : on l’a soi-même créé. Il peut emporter la conviction et permettre de rassembler des vécus disparates ou fugaces qui sont restés peu conscients.

Anonymat et confidentialité des données

« Mon suivi psy » ne nécessite pas l’ouverture d’un compte. La personne reste propriétaire de ses données et ne les partage que si elle le souhaite. Elle peut demander à recevoir un mail qui rassemble les évaluations sur les 30 derniers jours. L’appli est conçue pour que le patient puisse présenter au médecin ses relevés de symptômes.

Quel est le gain ?

D’abord, mieux communiquer avec son médecin, sur une base plus objective, en contournant les obstacles de  l’oubli, de la honte, de la gêne voire du refus de se sentir malade.

L’auteur de cette appli, le docteur Lya Pedron rappelle 2 notions bien établies :

  • Devant un trouble psychique, plus le traitement est précoce et meilleur est le pronostic (le rétablissement).
  • Il est rare que le psychiatre et le patient s’accordent d’emblée sur le traitement le plus efficace et le mieux supporté. Des mois, voire des années peuvent s’écouler avant ce moment. Il vaut mieux raccourcir ce délai.

Ce service, créé par le Dr Lya Pedron, est développé par la Fabrique Numérique des Ministères Sociaux et l’Établissement public de santé Barthélémy Durand.

Il a été financé par l’Agence Régionale de Santé d’Île de France dans le cadre d’un appel à innovateur.

« Mon suivi psy » va maintenant connaître une nouvelle phase de développement.

Dans Psyway : 

Conscience des troubles psychiques- Test Cop-U- Thème 14

Donnez votre avis