Conscience des troubles psychiques- Test Cop-U- Thème 14

conscience des troubles auto-observationLa conscience des troubles psychiques, la connaissance qu’on en a, cela permet de mieux accepter un traitement, ou une aide, et d’en tirer profit. On peut avoir besoin du regard de l’entourage (proches, médecin, soignants) pour mieux voir et mieux comprendre ses troubles psychiques.

 

 

– On ne se rend pas forcément bien compte des troubles psychiques, surtout à leur début. Ce sont alors les autres qui remarquent qu’on ne va pas bien….

– Plus tard, c’est en réfléchissant à ce qui est arrivé, en mettant ensemble mes souvenirs et ceux de l’entourage qu’on peut se rendre mieux compte.

– Parfois on n’est pas du tout d’accord avec ce que disent les autres, ou on trouve qu’ils exagèrent, qu’on n’a besoin d’aucune aide ni de personne :  les médecins parlent de déni de la maladie ou des troubles

– Pour les médecins, quand on a davantage conscience ou qu’on accepte mieux ses troubles, cela facilite les traitements, et  cela veut dire qu’on va mieux. Cela facilite aussi la vie quotidienne si on a besoin d’une aide…

Comment utiliser les colonnes ou les lignes qui suivent, faire part à Psyway de mes remarques

0

– Je vois bien que ça ne va pas

– Ce dont je me rends compte c’est que je souffre de trop de pensées, ou de pensées  gênantes, ou choquantes, ou de voix, c’est difficile

– Je me rends compte que j’ai du mal à faire des projets, à construire des projets

——————–

– De rencontrer des soignants, des accompagnants…d’être dans un lieu d’accueil  (ou de soins), c’est important pour moi, ça m’aide,

– D’être aidé par mon entourage, cela m’aide

1

– Je ne sais pas très bien ou j’en suis. Je ne sais pas si ça m’apporte quelque d’avoir des soins, ou d’être dans un lieu de soins.

– Moi, ce que je veux, c’est travailler (ou: de reprendre des études), avoir une vie normale

–  On me dit que l’essentiel est que je me soigne pour l’instant, mais je ne me rends pas bien compte

——————-

– Les traitements me font peur, je les oublie, les soignants (ou mon entourage) me rappellent à l’ordre

– J’oublie les rendez-vous, des activités qu’on me propose,

– Peut-être je n’ai pas confiance, je ne sens pas si ça m’apporte quelque chose

– Je doute que ça m’apporte quelque chose

– Je ne crois pas vraiment ce que les médecins m’expliquent (ou les soignants, ou l’entourage)

2

– Je n’ai pas ma place ici (hôpital, lieu de soins)

– Je n’ai pas de problèmes, je n’ai rien à dire

– Les autres sont malades (ou handicapés)

– Ça ne m’aide pas à m’en sortir

——————–

– Je suis forcé de me soigner, mais ce n’est pas pour moi

– Je n’ai pas envie de venir (en hôpital de jour, CATTP…)

– Ça me fait du mal de venir ici (hôpital lieu de soin)

Donnez votre avis