Clomipramine – Anafranil ® – Antidépresseur

La clomipramine- Anafranil ® est un médicament antidépresseur de la famille des tricycliques.

Les  antidépresseurs tricycliques agissent sur la sérotonine des neurones, comme des antidépresseurs plus récents, mais aussi sur d’autres neuromédiateurs. Cela explique leur efficacité, mais aussi leurs effets indésirables. On les prescrit moins aujourd’hui en raison de ces derniers .

On peut également prescrire les tricycliques contre certains troubles anxieux

Formes pharmaceutiques

  • Comprimés à 10mg, à 25mg et 75mg.
  • Une prise quotidienne suffit en général
  • Le posologie habituelle est comprise entre 75 et 150mg par jour, mais peut être plus élevée.
  • On instaure le traitement à posologie rapidement croissante, en surveillant l’effet thérapeutique, et d’éventuels effets indésirables..

Délai d’action de la clomipramine

  • L’effet thérapeutique des médicaments antidépresseurs n’est pas immédiat. L’anxiété et le sommeil s’améliorent en premier. La fatigue, le manque de goût et de dynamisme, la tristesse, s’améliorent plus lentement. Mais la rapidité d’action de la clomipramine peut surprendre, surtout si d’autres traitements se sont montrés insuffisamment actifs auparavant.

Durée de prescription du médicament

  • Un premier épisode dépressif doit être traité 6 à 9 mois. Le traitement est plus prolongé s’il s’agit d’une récidive de dépression.
  • Un traitement trop court expose à une rechute avant la fin du traitement, et favorise les récidives ultérieures.

Bilan avant traitement et principaux éléments à surveiller

  • Un bilan physique complet est nécessaire. Votre médecin peut prescrire des examens complémentaires, en fonction de chaque cas particulier : tension artérielle, état de santé cardiaque, rénal, hépatique, problème  de prostate, risque de crise d’épilepsie, de certains problèmes oculaires (certains glaucomes).
  • La clomipramine admet des contre-indications: certains glaucomes (consultation ophtalmologique), certains troubles prostatiques, ou cardiaques sévères.
  • D’autres contre-indications existent. Mais elles ne sont pas absolues et le traitement reste possible avec des doses plus faibles.
  • Le médecin prescripteur et la personne en soins doivent examiner avec soins le rapport bénéfice / risque de la prescription.

Effets indésirables et conseils d’utilisation de la clomipramine:

  • Les effets indésirables qui peuvent apparaître avec la clomipramine sont variables d’une personne à l’autre.
  • Ils sont souvent assez modérés et n’empêchent pas le traitement.
  • Ils régressent le plus souvent en quelques semaines.
  • La liste de ces effets secondaire est longue, mais cela ne doit pas décourager si l’on attend un bénéfice qu traitement. Il s’agit en particulier principalement de fatigue, de sécheresse de la bouche, constipation, tremblements, vision floue, baisses de tension et sensations de vertiges, prise de poids … Ces effets dépendent des doses prescrites et de la sensibilité individuelle au traitement. Il faut en parler au médecin, qui dispose le plus souvent de moyens pour les atténuer ou les faire disparaître

Pour plus de détails sur les effets indésirables et les précautions d’emploi Psyway vous oriente vers la page dédiée du réseau PIC ou sur

celle du site médicaments.gouv

Associations de médicaments

  • On déconseille association de la clomipramine avec plusieurs médicaments.
  • Il faut donc signaler que la prise de clomipramine si un autre traitement doit être prescrit.
  • Pour davantage d’informations, voir la page dédiée du site médicaments.gouv

Grossesse et allaitement

  • Il faut informer les services de gynécologie et obstétrique de votre traitement
  • Projet de grossesse ou survenue d’une grossesse: il ne faut pas arrêter le traitement (voir ci-dessous). On peut le continuer à posologie efficace.
  • L’allaitement est possible avec la clomipramine.

Pour plus de détails, vous serez renseigné(e) au mieux sur la page dédiée Centre de Référence des Agents Tératogènes.

Arrêt du traitement

  • La durée du traitement doit être suffisante (voir ci-dessus le paragraphe « durée de prescription du médicament »)
  • L’arrêt du traitement doit se faire en accord avec votre médecin.
  • Cet arrêt doit être progressif, comme avec tous les antidépresseurs,

Conséquences possibles de l’arrêt non contrôlé du médicament

  • L’arrêt brusque (par exemple oubli d’une prise) expose à des effets indésirables : malaise, vertige, rebond d’anxiété, tremblements…
  • En cas d’oubli, ne jamais doubler la dose prescrite pour rattraper une prise : voir conseils du  réseau pic

Pour ne pas oublier votre médicament,

  • il faut être attentif,
  • ou utiliser un semainier,
  • vous pouvez aussi télécharger une application gratuite type Mytherapy ou medisafe

L’avis des praticiens de Psyway

  • On prescrit moins les antidépresseurs tricycliques aujourd’hui car les antidépresseurs plus récents ont moins d’effets indésirables. Cependant, la clomipramine est un antidépresseur puissant. On peut l’utiliser en cas d’inefficacité de traitements plus récents (dépression résistante).
  • Lorsque d’autres traitements plus récents ne sont pas efficaces, on l’utilise aussi contre divers troubles anxieux comme les TOC, la prévention des attaques de paniques (crises d’angoisse), les dépressions dans les psychoses ou schizophrénies. On l’utilise aussi pour certaines douleurs neuropathiques.
  • Un entourage soutenant et une psychothérapie d’accompagnement améliorent les effets de du traitement.

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Recommandations importantes sur les médicaments psychotropes

Donnez votre avis