Clomipramine – Anafranil ® – Antidépresseur

    Classe pharmacologique et symptômes traités:

La clomipramine- Anafranil ® est un médicament antidépresseur de la famille des tricycliques. Le mot tricycliques désigne la structure chimique du médicament. Les tricycliques sont aujourd’hui moins prescrit que les IRS car ils ont davantage d’effets indésirables, mais ce sont des médicaments puissants. En particulier la clomipramine reste un médicament de référence lorsque des traitements plus récents sont insuffisamment actifs (dépressions résistantes). On l’utilise également dans les TOC, la prévention des attaques de paniques (crises d’angoisse), les dépressions dans les psychoses ou schizophrénies, et dans certaines douleurs neuropathiques.

Présentation         

Comprimés à 10mg, à 25mg et 75mg.

On prescrit la clomipramine souvent en 1 prise quotidienne, à une posologie comprise entre 75 à 150mg par jour, mais qui peut être plus élevée. Le traitement est instauré à posologie rapidement croissante, en surveillant l’effet thérapeutique, et d’éventuels effets indésirables..

Délai d’action et durée de prescription du médicament

L’effet thérapeutique des médicaments antidépresseurs n’est pas immédiat. L’anxiété et le sommeil s’améliorent en premier, mais les symptômes de la dépression comme la fatigue, le manque de goût et de dynamisme, la tristesse, s’améliorent plus lentement, surtout si la clomipramine a été prescrite parce que la dépression résistait à un ou plusieurs autres traitements. Mais on est parfois surpris de la rapidité d’action de la clomipramine, du fait de son efficacité alors que d’autres traitements avaient été insuffisamment actifs..

Le traitement doit être maintenu 6 à 9 mois pour un premier épisode dépressif, plus prolongé s’il s’agit d’une récidive de dépression. Un traitement trop court expose à une rechute avant la fin du traitement, et favorise les récidives ultérieures.

Dans tous les cas, un entourage soutenant et une psychothérapie d’accompagnement améliorent les effets de du traitement.

Bilan avant traitement et principaux éléments à surveiller

Un bilan physique complet est nécessaire, avec des examens complémentaires décidés avec votre médecin, et suivis, en fonction de chaque cas particulier : tension artérielle, état de santé cardiaque, rénal, hépatique, problème  de prostate, risque de crise d’épilepsie, de certains problèmes oculaires (certains glaucomes).

L’a clomipramine est contre-indiquée dans certains cas de glaucome (consultation ophtalmologique), certains troubles prostatiques, ou certains troubles cardiaques sévères, et en association avec d’autres médicaments antidépresseurs appelé IMAO, qui sont très rarement prescrits aujourd’hui.

D’autres contre-indications ne sont pas absolues et permettront tout de même le traitement avec des doses plus faibles. Le rapport entre le risque d’effets indésirables et le bénéfice attendu du traitement doit être expliqué et discuté entre le médecin prescripteur et la personne en soins et éventuellement son entourage.

Effets indésirables et conseils d’utilisation de la clomipramine:

Les effets indésirables qui peuvent apparaître avec la clomipramine sont nombreux, mais ils ne surviennent pas obligatoirement et ils sont variables d’une personne à l’autre. Ils sont en général suffisamment modérés pour ne pas empêcher le traitement et régressent le plus souvent en quelques semaines. Il s’agit principalement de fatigue, de sécheresse de la bouche, constipation, tremblements, vision floue, baisses de tension et sensations de vertiges, prise de poids … Ces effets sont fonction des doses prescrites et de la sensibilité individuelle au traitement. Il faut en parler au médecin, qui dispose le plus souvent de moyens pour les atténuer ou les faire disparaître

Pour plus de détails sur les effets indésirables et les précautions d’emploi de la clomipramine Psyway vous oriente sur le réseau PIC,

Le réseau PIC est constitué de professionnels exerçant dans différents établissements publics ou privés de Santé Mentale. Ce réseau, sans lien d’intérêt avec les laboratoires est constitué de pharmaciens hospitaliers exerçant dans des établissements psychiatriques de  toute la France. Les pharmaciens hospitaliers sont responsables de la préparation des traitements prescrits aux patients hospitalisés. Ils ont une vue d’ensemble des effets secondaires  et de leur fréquence puisqu’ils leur sont systématiquement signalés.

Associations de médicaments

Il faut signaler que vous prenez de la clomipramine si un autre traitement doit vous être prescrit, car plusieurs associations de médicaments sont déconseillées ou augmentent le risque d’effets indésirables.

Grossesse et allaitement

Il faut informer les services de gynécologie et obstétrique de votre traitement

Projet de grossesse ou survenue d’une grossesse: il ne faut pas arrêter le traitement (voir ci-dessous). La clomipramine peut être poursuivie à posologie efficace.

L’allaitement est possible avec la clomipramine.

Vous serez renseigné(e) au mieux sur le site du Centre de Référence des Agents Tératogènes.

En particulier pour ce médicament, sur la page http://lecrat.fr/articleSearchSaisie.php?recherche=Anafranil

Conséquences possibles de l’arrêt non contrôlé du médicament

Comme touts les antidépresseurs, la clomipramine doit être arrêtée progressivement en accord avec votre médecin, et après un temps de traitement suffisant pour s’assurer de la disparition de la dépression (voir ci-dessus le paragraphe « Délai d’action et durée de prescription du médicament »)

L’arrêt brusque (par exemple oubli d’une prise) expose à des effets indésirables : malaise, vertige, rebond d’anxiété, tremblements…

En cas d’oubli, ne jamais doubler la dose prescrite pour rattraper une prise : voir conseils du  réseau pic

 

Pour ne pas oublier votre médicament,

  • il faut être attentif,
  • ou utiliser un semainier,
  • vous pouvez aussi télécharger une application gratuite type Mytherapy ou Mental Apps.

L’avis de Psyway

La clomipramine est un médicament antidépresseur de référence. On l’utilise surtout aujourd’hui en cas d’insuffisance de traitements plus récents, qui ont moins d’effets indésirables, mais ces effets indésirables doivent être appréciés en fonction des bénéfices thérapeutiques, lesquels peuvent être très surprenants. La clomipramine est utilisée également dans le traitement de TOC, de troubles anxieux lorsque d’autres traitements plus récents n’ont pas été efficaces.

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Pour d’autres informations:

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/

http://www.theriaque.org/apps/contenu/accueil.php

Donnez votre avis