Carbamazépine – Tégrétol® cps à 200mg, 400mgLP, solution buvable à 20mg/ml

 La Carbamazépine – Tégrétol® appartient à la classe médicamenteuse des thymorégulateurs, ou normothymiques

Les thymorégulateurs ou normothymiques sont des médicaments utilisés dans la prévention et le traitement des troubles de l’humeur ( excitation, dépression) de la bipolarité. Les thymorégulateurs sont compatibles avec les autres médicaments utiles dans le traitement des épisodes de dépression ou d’agitation qui peuvent survenir au cours de la bipolarité (neuroleptiques, antidépresseurs, anxiolytiques)

La carbamazépine se présente sous la forme de :

  • comprimés à 200 mg sécable      (en 2 ou 3 prises par jour)
  • comprimés LP à 200 mg sécable  ( en 2 prises par jour)
  • comprimés LP à 400 mg sécable   ( en 2 prises par jour)
  • suspension buvable à 20mg/ml    (en 2 ou 3 prises par jour)

Les prises du médicament sont recommandées pendant ou après les repas.

Les effets indésirables

  • – On décrit de nombreux effets indésirables avec la carbamazépine, mais ils ne sont pas obligatoires et sont différents d’une personne à l’autre. Ils ressemblent à ceux de certains antidépresseurs.
  • – La plupart des effets indésirables ne sont pas graves
  • – L’un des effets indésirables les plus fréquents est la sédation en début de traitement, qui disparaît ensuite.

Pour plus d’information sur les effets indésirables, Psyway vous vous oriente vers la fiche du réseau PIC : thymorégulateurs.

Quelques précautions IMPORTANTES doivent être bien connues :

1) Tous les thymorégulateurs sont contre-indiqués au cours de la grossesse à l’exception de la Lamotrigine  ou Lamictal®). La carbamazépine ne doit pas être utilisée en cas de grossesse, sauf si aucune autre solution n’est possible. Une contraception est indispensable. La carbamazépine diminue l’action des contraceptifs oraux (pilules contraceptives), et une autre forme de contraception doit être envisagée.

2) La carbamazépine nécessite un bilan médical et biologique au début du traitement, puis une surveillance régulière.

  • – Il faut surveiller en particulier le nombre des globules blancs,  (Numération formule sanguine, ou NFS). En cas d’apparition de fièvre, d’une angine, de manifestations évoquent un état infectieux, contacter immédiatement un médecin.
  • – Autres signes d’intolérance, très rares, sont : une éruption cutanée progressive à type de rougeurs ou de cloques ou touchant les muqueuses : contacter, immédiatement un médecin.
  • – Autres bilans importants : hépatique, cardiaque, prostate, etc… Votre médecin vous prescrira les bilans les mieux adaptés à votre situation.

3) Le dosage de la carbamazépine dans le sang est possible. Il permet de s’assurer que les posologies restent efficaces, car le taux du médicament peut avoir tendance  à baisser. Il est utile aussi en cas d’association avec d’autres médicaments.

4) La carbamazépine doit être prise chaque jour, à heure régulière, en respectant la posologie prescrite sur l’ordonnance..

  • En cas d’oubli d’une prise
  • Si le retard est de moins de deux heures, prendre immédiatement le médicament.
  • Si le retard est supérieur à deux heures, il faut sauter la prise et prendre la quantité prescrite la fois suivante.
  • Ne doublez jamais les doses pour compenser l’oubli d’une prise.

– Ne jamais arrêter le traitement sans avis médical, brusquement (risque d’angoisse, vertiges, insomnie, cauchemars, rechute). Toute modification du traitement, et en particulier l’envie d’arrêter, doivent être discutés avec votre médecin et organisés avec lui.

5) D’autres précautions importantes ?

  • – L’alcool et les drogues sont contre indiquées, surtout en début de traitement : risque de somnolence, de vertiges, d’effets indésirables augmentés. Risques en cas de conduite (automobile, moto, etc…)
  • – La carbamazépine modifie les effets de beaucoup de médicaments courants. Si votre médecin – ou un autre médecin qui ne vous connaît pas bien- vous prescrit des médicaments, rappelez- lui que vous prenez de la carbamazépine. Ne prenez pas de médicaments non prescrits.
  • Rappelons que l’efficacité des pilules contraceptives est diminuée : il faudra envisager d’autres d’autres moyens de contraception, parlez-en à votre médecin.
  • – Ne pas consommer de jus de pamplemousse car il peut entrainer un surdosage du médicament.

Pour ne pas oublier votre médicament

Pour ne pas oublier votre médicament, vous devez être très attentif, le prendre à heure régulière. Vous pouvez également  utiliser un semainier, ou télécharger une application gratuite type Mytherapy

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

La mise en place du traitement

Les effets du traitement apparaissent en quelques semaines. Les effets préventifs se constatent à plus long terme.

L’avis de Psyway :

– Bien retenir : la surveillance obligatoire des globules blancs (leucocytes) et de la peau pour dépister les personnes intolérantes au médicament. Bien tenir compte des précautions pour les problèmes de grossesse, et des interactions possibles avec d’autres médicaments..

Pour plus de détails sur les effets indésirables ou sur tous les aspects de l’utilisation de la carbamazépine,

– Psyway vous oriente vers la fiche du réseau PIC : thymorégulateurs.

– Le réseau PIC  (Psychiatrie – Information – Communication), sans lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques, est constitué de pharmaciens hospitaliers exerçant dans des établissements psychiatriques de  toute la France. Les pharmaciens hospitaliers sont responsables de la préparation des traitements prescrits aux patients hospitalisés. Ils ont une vue d’ensemble des effets secondaires  et de leur fréquence puisqu’ils leur sont systématiquement signalés. Vous trouverez sur leur page des conseils et la conduite conseillée pour chacun d’eux.

 

Donnez votre avis