Mélatonine, hormone du sommeil et de la nuit

La mélatonine est l’hormone du sommeil et de la nuit. Elle contribue à régler notre horloge biologique. Elle agit sur tous les métabolismes de l’organisme.

Sa fonction principale sur le sommeil est d’informer l’organisme de l’alternance jour-nuit, ce qui permet de favoriser l’endormissement et le maintien du sommeil. Mais aussi de régler le métabolisme de l’organisme en fonction de l’alternance jour / nuit.

Fabriquée par le cerveau, sa sécrétion naturelle commence dès la tombée de la nuit, avec des concentrations maximales entre 2 et 4 h du matin. Puis elle diminue durant la seconde moitié de la nuit et avec la venue du jour.

En France, la mélatonine se présente  sous deux formes :

  • à libération prolongée (LP) : c’est un médicament vendu en pharmacie sous le nom Circadin LP
  • à libération immédiate (LI) considéré comme un complément alimentaire en vente libre (moins de 2 mg/dose).
    Dans ce cas, on la trouve en pharmacie, souvent dosée à 1,9 mg et sur Internet ou en grande surface. Mais sa composition n’est pas garantie, car il n’y a pas de contrôle sur tous les compléments alimentaires existant sur le marché.

Comment prendre de la mélatonine ?

  1. la mélatonine LP (à libération prolongée). Pour le traitement de l’insomnie. Elle a une action soporifique qui dépend de la dose. Elle est recommandée pour l’insomnie primaire (ce qui veut dire sans autre cause repérable) chez la personne âgée. En effet, sa production  normale diminuant avec l’âge, est à l’origine de l’insomnie fréquente chez les personnes âgées.
    Seule forme, le Circadin LP 2 mg indiquée en monothérapie, sur prescription médicale : 1 comprimé entier à prendre 1 à 2h avant le coucher et après le repas (car son absorption est optimale lorsque l’estomac est vide). Pour une durée de 3 à 12 semaines. Efficacité après 3 semaines de prise.
  2. la mélatonine LI, à libération immédiate préparée et en vente libre en pharmacie pour re-synchroniser le sommeil qui s’est décalé : elle avance l’endormissement. Chez l’adolescent dont le sommeil s’est décalé progressivement : à prendre 6 heures avant l’heure  à laquelle il s’endort habituellement. Évitez les écrans et l’usage du smartphone
    Ou après un long voyage, vers l’Est, pour traiter le jet-lag, pendant quelques jours de 3 à 5 mg, 30 minutes avant le coucher heure locale d’arrivée

Utilisez si possible la dose la plus faible de mélatonine qui suffit à vous donner des résultats satisfaisants.
Évitez les boissons alcoolisées avec la mélatonine, car cela pourrait entraîner des effets secondaires accrus.
L’avantage de la mélatonine par rapport aux autres hypnotiques est qu’elle est dénuée de phénomène de dépendance ; vous ne ressentirez donc aucun état de manque à son arrêt.

Effets indésirables de la mélatonine

Comme tout médicament, la mélatonine peut avoir des effets secondaires sans gravité et plutôt rares :

  • maux de tête
  • somnolence le matin
  • céphalées
  • vertiges
  • anxiété, troubles dépressifs, éruptions cutanées, troubles digestifs. Parfois ont été  observés des troubles du rythme cardiaque, qui régressent à l’arrêt de la mélatonine.
  • évitez la mélatonine pendant la grossesse ou l’allaitement.
  • attention à l’interactions avec d’autres médicaments, surtout les anticoagulants antivitamine K.

Il est donc important de parler avec votre médecin ou pharmacien si vous prenez un complément alimentaire à base de mélatonine ou si vous ressentez un effet indésirable susceptible d’être dû à la mélatonine.

Vous pouvez également déclarer les effets indésirables des médicaments directement à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

La mélatonine chez l’enfant

un usage spécifique pour les troubles du spectre de l’autisme

  1. Slenyto LP 1 mg et 5 mg
    indiqué pour le traitement de l’insomnie chez les enfants et les adolescents de 2 à 18 ans, présentant un trouble du spectre de l’autisme et/ou un syndrome de Smith-Magenis.
    Ce médicament est prescrit uniquement par les pédiatres, neurologues et psychiatres.

L’avis des praticiens de Psyway

Le sommeil a une importance cruciale dans les troubles psychiques et dans les risques de rechute. On questionnera fréquemment les personnes sur ce point. La prise de mélatonine donne souvent une sensation de confort de sommeil très remarquable. Même lorsque elle est prescrite sous les formes qui ne correspondent pas aux recommandations. Parfois aussi elle est vécue comme totalement inactive donc inutile. Est-ce une question de dose ou d’horaire de prise ? L’absence de remboursement par la Sécurité sociale peut décourager un essai prolongé.

La mélatonine peut être une bonne option, de préférence avant d’utiliser un hypnotique (ou somnifère classique), car elle n’entraîne pas de dépendance et respecte l’architecture du sommeil.

Dans Psyway

La mélatonine dans les troubles psychiatriques

L’insomnie et les conditions du sommeil

Dispositifs et applis de l’activité et du sommeil 

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Pour d’autres informations sommeil

  • Le réseau Morphée
  • theriaque.org : une banque de données sur les médicaments
  • Anses : l’Agence nationale de sécurité sanitaire
  • La Mélatonine : ce qu’il faut savoir/connaître  interview de Bruno Claustrat sur jim.fr

Donnez votre avis