Le Ménage

Le ménage est nécessaire afin de vivre dans un lieu sain et agréable. Pour un certain nombre de personnes il est difficile d’entretenir son logement, cela peut être en lien avec la maladie ou/et l’âge ou tout simplement l’absence d’intérêt pour cette activité. De plus, cette aide peut aussi être un moyen de vous maintenir à domicile dans des conditions de sécurité suffisantes en proposant le passage régulier d’une tierce personne.

Si vous êtes dans cette incapacité, il est possible de faire appel à différents services (mandataires ou prestataires) et associations qui délégueront une aide ménagère qui viendra faire le ménage chez vous. La prise en charge de cette aide ménagère varie en fonction de vos ressources. Elle peut être financièrement totalement à votre charge, soit partiellement, soit vous pouvez bénéficier d’une prise en charge totale par l’aide sociale.

Vous trouverez ci dessous 4 propositions de prise en charge :

1 – Les assurances santé ou assurance responsabilité civile

En fonction de vos contrats d’assurances, il peut être possible d’obtenir une prise en charge de plusieurs heures d’aide ménagère. Cependant, il est important de savoir que cette intervention se fait de manière ponctuelle et en général très encadré par l’assurance concernée. N’hésitez pas à prendre contact avec votre assurance qui vous expliquera les démarches à effectuer.

2 – Pour les personnes handicapées
  • La Prestation Compensatoire du Handicap (PCH), pour en bénéficier, il faut : Avoir un taux d’invalidité d’au moins 80 % avec attestation de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) – Être de nationalité française ou être titulaire d’un titre de séjour régulier – Résider en France métropolitaine. IMPORTANT : la PCH n’est pas accordée si vous n’avez qu’une demande d’aide au ménage.
  • La prise en charge par l’aide sociale également est possible. Adressez-vous au Centre d’Action Sociale de votre lieu de résidence qui vous indiquera les démarches à suivre.
3 – Pour les personnes âgées de plus de 60 ans
  • Les caisses de retraites principales et complémentaires peuvent contribuer à des aides financières pour leurs adhérents en difficulté, en mobilisant leurs fonds d’action sociale. Contactez les afin de connaitre précisément vos droits.
  • L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) : vous pouvez, sous conditions d’âge et de perte d’autonomie, bénéficier de l’APA. Cette allocation peut servir à payer (en totalité ou en partie) les dépenses nécessaires pour vous permettre de rester à votre domicile.
4 – Avantages fiscaux et déductions de charge

Vous pouvez bénéficier, sous conditions, d’un crédit d’impôt pour les sommes versées pour un salarié employé à domicile ou pour la rémunération d’un service à domicile réalisé par une association, une entreprise ou un organisme agréé.

Donnez votre avis