Covid-19 : témoignage d’une interne en psychiatrie

Les patient·es atteint·es de troubles mentaux sont particulièrement en difficulté face au confinement et à la situation épidémique.

Une interne de psychiatrie livre un témoignage poignant de la situation dans son service hospitalier, en banlieue parisienne, depuis l’apparition du Covid-19.

Elle raconte la façon dont la crise sanitaire a radicalement transformé la vie des patients et des soignants.

En question :

  • l’obligation pour tout nouveau patient entrant d’être examiné par un médecin généraliste ou urgentiste avant son entrée,
  • puis le confinement sans contact avec les autres patients pendant 14 jours.

Pour tous, ne sont autorisées ni les sorties, ni les visites, ni les activités de groupe, y compris pour ceux qui sont hospitalisés depuis l’avant confinement.

Ainsi, sans remettre en cause la nécessité de ces consignes, elle explique comme elles sont éloignées du monde de la psychiatrie.

Face à l’incompréhension des malades délirants, leur solitude, la mise en danger des patients difficiles, cette jeune médecin tire la sonnette d’alarme.

 

Pour lire l’article dans son intégralité : ISNI

close

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis