Trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ®- Trihexy ®: correcteur

Le trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ® est un médicament qui corrige des effets secondaires des antipsychotiques.

Le trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ® est un médicament dit « anticholinergique ».  Il est désigné aussi comme  « correcteur  » car il corrige l’action des médicaments antipsychotiques sur certains récepteurs cérébraux eux-mêmes responsables d’un syndrome parkinsonien secondaire à la prise du médicament. Attention « syndrome parkinsonien » ne veut pas dire « maladie de Parkinson ».

Il s’agit d’un effet indésirable inconstant de certains neuroleptiques et antipsychotiques. Il comprend : des tremblements mais parfois une raideur musculaire, des contractures, des crampes. Avec les médicaments anciens  on pouvait observer des mouvements involontaires (besoin de bouger, de se lever, de sortir de la pièce).

Cette fiche Médicaments est une information. De ce fait, elle ne remplace pas la prescription par votre médecin.

Présentation du trihexyphénidyl – Artane®  ou Parkinane ® ou Trihexy ®

  • Artane® (s’administre 2 à 3 fois/jour)
    • en comprimé à 2 mg et à 5 mg, blancs
    • ou en solution buvable à 4 mg/ml (1 mg = 10 gttes)
    • solution injectable à 10 mg / 5 ml
  • Trihexy ® (s’administre 2 à 3 fois/jour)
    • en comprimé à 2 mg et à 5 mg
  • Sous forme retard, le Parkinane-LP ® ne nécessite qu’une seule prise par jour, le matin : en gélules 2 mg et 5 mg

Délai et durée d’efficacité du trihexyphénidyl

L’action peut apparaitre en quelques minutes ou quelques heures. Notez qu’il faut avaler la gélule LP telle quelle, sans l’ouvrir ni la croquer. Le plus souvent, l’effet dure 3 – 4 heures pour les comprimés d’Artane et Trihexy, et toute la journée pour Parkinane LP. Cependant, la forme injectable agit plus rapidement.

Conséquences de l’arrêt brusque du Trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ®

En cas d’arrêt brusque du médicament on risque un syndrome de sevrage (déshydratation, confusion, désorientation temporo-spatiale). Par conséquent, si vous voulez arrêter ce traitement, parlez à votre médecin prescripteur. En effet, l’arrêt doit être progressif sur plusieurs semaines.

Éléments principaux à surveiller

  • Vous n’avez rien à surveiller si vous êtes en bonne santé. Notez qu’en cas de traitement prolongé, un examen ophtalmologique avec prise de pression intra-oculaire est plus prudent.

Cependant, si vous souffrez d’un de ces troubles :

  • glaucome à angle fermé,
  • trouble prostatique (rétention urinaire),
  • bronchite chronique,
  • il faut en prévenir votre psychiatre car ce médicament pourrait en aggraver les symptômes.

    Notez le plus important, c’est qu’une tension aux yeux, une douleur, des troubles visuels nouveaux doivent faire consulter. En effet, un trouble oculaire a pu ne pas être diagnostiqué auparavant.

Autres effets indésirables et conseils d’utilisation du Trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ®

On peut souvent observer une sècheresse de la bouche, mais aussi des troubles de l’accommodation, des troubles urinaires voire une constipation.

Des perturbations psychiques peuvent survenir lors de l’utilisation de ce produit : état euphorique. De ce fait, une addiction est possible. Pour éviter ces effets, il vaut mieux utiliser la forme à libération prolongée

Chez les personnes âgées, il existe un risque d’aggravation de troubles cognitifs.

L’administration pendant les repas diminue les effets secondaires.

Grossesse

Vous serez renseignés au mieux sur le site du Centre de Référence des Agents Tératogènes.  En particulier pour ce médicament, sur la page.

Pour ne pas oublier votre médicament

  • vous pouvez utiliser un pilulier
  • mais aussi une alarme de votre smartphone
  • vous pouvez aussi télécharger une application gratuite type Mytherapy  ou Médisafe
  • recourir à une forme retard
  • si vous oubliez une prise : à moins de 2 heures de retard, prenez la dose qui était prévue
  • mais, au-delà : ne doublez pas la prise suivante : reprenez le cours habituel du traitement

Notre avis sur Trihexyphénidyl – Artane® – Parkinane ®

On ne prescrit ce traitement correcteur que si les effets indésirables apparaissent. Cependant, après une période quelques semaines de traitement, on peut le réduire voire l’arrêter mais il faudra vous observer..

Sur Psyway.fr                 

Sur d’autres sites

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Article rédigé par le Dr Iaonna Farcas et revu par le Dr Victor Souffir

1 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

Zidane zineddinerépondre
7 janvier 2021 à 21 h 09 min

Excellent

Publier une réponse