Le droit au répit des aidants

Le droit au répit permet à l’aidant de pouvoir profiter d’un moment de repos et/ou de mise à distance de la personne handicapée. Ainsi, il soulage pendant un temps l’aidant de son rôle en proposant des réponses avec des dispositifs spécifiques.

Le répit peut être envisagé sous différentes formes : présence d’un autre tiers, activités extérieures, l’accueil temporaire, des structures proposant des séjours, des bénévoles… partir en vacances chacun de son côté pour mieux se retrouver ensuite.

Penser « le répit », le besoin de souffler, c’est prendre soin de soi en passant le relais afin de ne pas s’épuiser. Ce moment peut aussi contribuer à une évaluation de la personne handicapée et ainsi adapter ses besoins du quotidien.

les aides et structures  existantes :

La prise en charge financière des propositions d’aide citées ci-dessus varie en fonction des ressources mais peut également être variable en fonction des mairies, des communes et des régions. Il est donc nécessaire de prendre contact avec une assistante sociale de la mairie du lieu de résidence qui pourra vous expliquer le mode de prise en charge financière de ces structures.

Sites et liens utiles :

http://www.unafam.org/Les-structures-specialisees,1276.html

http://www.lamaisondesaidants.com/ & http://aidesauxaidants.fr/ & http://www.lamaisondesaidants.com/liens-utiles/

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/strategie_nationale_de_soutien_aux_aidants_vf.pdf

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/bilan_enquete_plateforme_de_repit.pdf

Retour : Scanner Social

Donnez votre avis