POUR MES PROCHES

Toute difficulté psychique, reconnue ou cachée met en tension la famille ou l’entourage.

Gêne à penser, gêne à parler, à signaler ce qu’on perçoit, à exprimer son inquiétude. Pris par la peur d’être intrusifs, les parents et les proches sont souvent en difficulté. Ils sentent qu’ils ne savent pas..

Mais il arrive aussi que le trouble ne soit pas vraiment conscient pour la personne en difficulté et qu’il faille, à sa place, organiser des soins.

A plus forte raison quand le déni des troubles, si fréquent, vient aggraver les choses.

Parfois, le soulagement de pouvoir s’exprimer vient du partage avec d’autres familles qui ont rencontré le même problème. Les associations de parents sont très précieuses. les rencontres, les réunions peuvent faire sentir qu’on n’est pas seuls. La peur, l’incompréhension ou la honte peuvent être surmontées..

Il se peut que l’usage de certaines applis et fonctionnalités que permet Internet puissent rendre service.