Sertraline – Zoloft® – Antidépresseur

La Sertraline – Zoloft ® est un antidépresseur, de la classe des ISRS (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine).

La Sertraline-Zoloft est utilisée pour traiter des troubles dépressifs, les troubles panique, l’anxiété, les états de stress post-traumatiques, mais aussi,  les phobies sociales, les TOC, la dépression prémenstruelle, les dépressions atypiques.

Formes pharmaceutiques

  • gélules à 25 mg et à 50 mg

Délai d’efficacité de la Sertraline – Zoloft ®

certains patients peuvent ressentir une augmentation de leur énergie peu après l’initiation du traitement. Cependant, la véritable action thérapeutique commence après 2 à 4 semaines de traitement. Mais il existe une grande sensibilité individuelle, fonction également de la dose prescrite.

Durée du traitement par Sertraline – Zoloft ®

  • un premier épisode dépressif nécessite un traitement de 6 à 9 mois.
  • mais le traitement est plus prolongé s’il s’agit d’une récidive de dépression.
  • un traitement trop bref expose à une rechute avant la fin du traitement, mais aussi favorise les récidives ultérieures.

Conséquences de l’arrêt brusque de la Sertraline – Zoloft®

L’arrêt brusque vous expose à des malaises mais aussi parfois à des symptômes de sevrage. En conséquence, il faut donc diminuer progressivement la dose afin d’éviter des symptômes de sevrage (anxiété, agitation, vertiges, nausées, sudation, crampes d’estomac, picotements…).

Le plus souvent, on diminue la dose de 50% pendant 3 jours, ensuite une nouvelle diminution de 50% pendant 3 jours, et après cela on arrête.

Mais si vous avez le projet d’arrêter complètement votre médicament, vous devez absolument en discuter avec votre psychiatre.

Effets indésirables fréquents et conseils d’utilisation de la Sertraline – Zoloft ®

  • vertiges, appétit diminué, nausées, constipation, sudation, troubles sexuels
  • la prise de poids est rare,
  • l’insomnie ne dure pas, d’autant moins qu’on prend le traitement le matin en une prise
  • tous ces troubles disparaissent au bout de quelques jours : il est donc important d’attendre
  • pour les autres effets indésirables éventuels, nous vous conseillons de consulter le Réseau PIC, constitué de professionnels exerçant dans différents établissements publics ou privés de Santé Mentale. Ce réseau, sans lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques. Vous trouverez sur leur page des conseils et la conduite conseillée pour chacun d’eux.

Grossesse et allaitement sous Sertraline – Zoloft ®

On pense souvent qu’il y a une contre-indication absolue entre grossesse et prise de médicaments. Mais, c’est loin d’être toujours le cas.

Lorsqu’un traitement psychotrope est en cours, le maintien de l’état psychique de la mère est une priorité.  En d’autres termes, on ne supprime donc pas un traitement psychotrope lors de la découverte d’une grossesse sans une réévaluation.

Le  Centre de Référence des Agents Tératogènes, pour chaque médicament, recueille et analyse les données internationales. Sur ce site, pour votre ou vos médicaments, renseignez-vous de façon précise sur les risques éventuels. Ce site est notre référence.

Dans tous les cas, vous devrez informer de votre traitement, dès le début de la grossesse, le gynécologue et l’obstétricien.

Pour ne pas oublier votre médicament

  • vous pouvez utiliser un pilulier
  • mais aussi une alarme de votre smartphone
  • ou bien télécharger une application gratuite type Medisafe
  • Si vous oubliez une prise : à moins de 2 heures de retard, prenez la dose qui était prévue
  • Mais au-delà : ne doublez pas la prise suivante : reprenez le cours habituel du traitement

Notre avis sur Sertraline – Zoloft ®

La sertraline n’est pas seulement un bon antidépresseur,  mais, de plus, on l’utilise pour traiter le trouble dysphorique prémenstruel, l’état de stress post-traumatique, la phobie sociale, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) pour lesquels les autres antidépresseurs sont moins efficaces.

Sur Psyway.fr      

Sur d’autres sites

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques

close

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

4 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

SI MOHAMMED RIADrépondre
27 mai 2021 à 9 h 30 min

après l’arrêt de zoloft et du tranxene , mon psychiatre m’a prescrit du kietyl 1/4 4*1jour + depretine 10mg 1c le matin et 1c a midi , et lysanxia 5mg -5mg et 20 mg le soir , je suis sujet d’une dépression majeur et chronique , suite a la perte de mon fils , j’ai commencé ce traitement depuis 4 jours , est ce un bon traitement , et quant les effets se font ressentir merci de votre réponse , pour information j’ai changé de psychiatre

Victor Souffirrépondre
7 juin 2021 à 16 h 59 min
– En réponse à: SI MOHAMMED RIAD

Bonjour, ce sont des médicaments utilisés couramment pour des états anxieux et dépressifs. Le Kietyl se nomme aussi Lexomil et le Déprétine se nomme Deroxat. Mais avec le Lyzanxia à cette dose, il peut y avoir une certaine surcharge de médicaments anxiolytiques qui peut vous endormir. C’est néanmoins un bon traitement qui ne fera son effet qu’au bout de trois semaines ou 1 mois. A revoir avec votre psychiatre si vous vous trouvez trop assoupi ou ralenti.

SI MOHAMMED RIADrépondre
3 mai 2021 à 16 h 02 min

en combien de temps le zoloft fait son effet , je le prends depuis 06 semaine , aucun effet sauf les effets indésirables , diarrhée dois je abandonner ce médicament

Victor Souffirrépondre
13 mai 2021 à 12 h 06 min
– En réponse à: SI MOHAMMED RIAD

Si au bout d’un mois, vous n’avez pas éprouvé d’amélioration de votre dépression, il faut penser à changer de médicament. Consultez votre médecin prescripteur.

Publier une réponse