Altération de la perception de soi – Schizophrénie COP 13 – 7

La perception de soi peut être troublée dans la schizophrénie.

Un hyper-investissement chargé d’inquiétude peut se focaliser sur le corps et son fonctionnement.

Mais aussi sur l’identité, l’histoire personnelle ou les origines.

La personne peut mal évaluer son importance vis-à-vis d’autrui. Les troubles du caractère sont fréquents.

La reconnaissance du trouble est plus ou moins présente et elle peut être changeante.

0

Sensibilité à l’intérêt de l’interlocuteur
Suscite un plaisir dans l’échange
Peut communiquer ou faire partager ses centres d’intérêts
Se reconnaît malade
Inscription dans la temporalité
Investissement tempéré de soi –même

1

Traits caractériels
Orgueil,
Egocentrisme
Soi grandiose
Sensitivité
Ruminations permanentes sur soi-même
Hypochondrie
Dysmorphophobie isolée
Doute identitaire (sexualité – origines)
Personnage singulier
Confabulation, mythomanie

2

Position d’autosuffisance (déni de la dépendance)
Temps figé
Omnipotence
Délire de grandeur,
Mégalomanie ou micromanie
Identité délirante
Transitivisme. Cœnestopathies délirantes
Hyperinvestissement du discours, de la pensée, des rêves qui paraissent sans valeur commu-nicative
Hermétisme

Toute la Cop 13

S’engager, se rencontrer :

Collectif schizophrénie

Blog schizo

Fnapsy

Se documenter sur les schizophrénies :

Ma schizophrénie

La réponse du psy 

Pour les familles :

L’Unafam 

Profamille

Schizo-oui 

Solidarités Usagers Psy

Notre sélection de sites psy et médico-sociaux

Cet item était nommé : « Troubles de l’investissement de soi  »   dans l’ouvrage Évaluer les psychoses avec la Cop 13 – Une Clinique Organisée des Psychoses – Éditions Dunod – 2011

Donnez votre avis