Repli sur soi, retrait, Isolement-Test CopU- Thème 5

Le thème 5 de la CopU teste le repli sur soi, un certain isolement ou un retrait qui accompagnent tous les troubles psychiques.

Quand cet état se prolonge, et qu’on se désintéresse ou qu’on se détache de tout ou presque tout, on parle de désinvestissement

Le désinvestissement lié aux troubles peut impacter toutes les attaches qui nous relient au monde extérieur, comme le travail, les loisirs, les relations amicales ou familiales, les intérêts habituels. Il peut aussi impacter le soin pour soi, l’intérêt pour la vie intérieure (sensation de vide).

Le retrait, le désinvestissement,  peuvent être cachés par autre chose (fatigue, déprime, effets du cannabis), ou des excuses qu’on se trouve

Un certain repli sur soi accompagne tous les troubles psychiques.

  • par exemple une anxiété chronique, des TOCs, des préoccupation hypocondriaques, un état de stress

Le désinvestissement peut être particulièrement important dans les dépressions et les schizophrénies.

L’aide de la famille, d’amis, de soins, est souvent nécessaire dans ces ces situations d’isolement ou de retrait, parfois d’un accompagnement plus important. 

Comment utiliser les colonnes ou les lignes qui suivent, faire part à Psyway de mes remarques  ?

repli sur soi, Isolement, retrait, désinvestissement

0

  • repli sur soi absent ou faible

– je suis trop concentré sur mes soucis,

– je suis trop concentré sur mon angoisse

– J’ai du mal à me concentrer

– J’ai des pertes de mémoire

– Je n’arrive plus à lire

– J’ai du mal à regarder un film jusqu’au bout

– Je me sens décalé avec mes amis

– Je préfère être seul,

1

– repli sur soi présent

– Tout seul (ou: si on ne me pousse pas)  je ne fais rien

– Je regarde un peu la télé

– j’ai peu de contact avec les autres,

– je sors très peu

– J’ai moins de loisirs qu’avant

– J’ai moins d’amis qu’avant

2

– repli sur soi marqué ou important

– Je ne fais plus rien (travail,, loisirs).

-Je suis sur mon lit toute la journée

– je ne vois plus personne

-je ne sors plus

– Je ne regarde même plus la télé

– Je me sens coupé de tout, je ne sais plus quel jour on est

– Je n’ai pas où aller

– Je vis la nuit (jeux vidéo, internet)

– Je suis dans le vide

Donnez votre avis