Relations perturbées ou modifiées dans les névroses et les psychoses : Test Cop-U, Thème 9

relations perturbées, modifiées, troubles psychiquesLes troubles psychiques perturbent, ou même modifient les relations avec les autres. Après une période prolongée de repli, une ou plusieurs crises fortes ou prolongées, ai-je retrouvé des contacts, des relations, une vie  sociale, comme avant?

 

Les relations sont perturbées dans la plupart des troubles psychiques. Ou même modifiées.

  • L’angoisse, le stress, la dépression, l’agressivité, les TOCs, les troubles alimentaires, etc. modifient les relations (familiales, professionnelles.)
  • Dans les troubles psychotiques, (ou schizophrénies), border line, les addictions, les relations peuvent se modifier plus ou moins profondément et durablement.

Les soins facilitent-ils (ou ont-ils facilité) le  contact avec les autres, le monde extérieur.   

Comment utiliser les colonnes qui suivent?

Pour se situer, il suffit de se dire : « je me reconnais plutôt dans cette colonne là », même si tous les mots de la colonne ne conviennent pas tout à fait. On peut aussi se dire : « avant, j’étais là (par exemple en colonne 2), et maintenant je suis plutôt là (par exemple, en 1) », etc.

Relations perturbées, modifiées dans les troubles psychiques

0

Relations normales, tranquilles

– en famille, ou en couple

– Avec des amis

– Pendant une activité culturelle (ou artistique)

– A l’occasion de loisirs

– Lors d’un travail (professionnel, bénévole)

Relations apaisées : je vais mieux, j’ai retrouvé

– … Des loisirs comme avant, mes amis (pas forcément tous), ma vie de couple, mon travail, mes activités dans un club, etc,

– Cependant, je n’ai pas retrouvé tout cela

– C’est un peu moins qu’avant

1

Les relations, ne sont pas comme avant

– Je connais des gens de l’hôpital

– A part ici (hôpital, lieu de soins)  je ne vois personne ( ou presque personne)

– Je n’ai pas envie qu’on soit trop proche de moi, « chacun chez soi », je reste à part, c’est mieux

– Je préfère être en groupe, des relations un peu à distance ça me va

– Une seule personne me comprend, et on se voit (plus ou moins souvent). J’ai rencontré cette personne récemment

Ou bien : les relations sont très difficiles, compliquées

– J’ai un ami, mais ça me pose beaucoup de problèmes… ça n’est pas facile

– On m’embête, ou on profite de moi, je le supporte

– J’ai été amoureux d’une femme, mais ça a posé des problèmes assez sérieux

– Les autres se plaignent de moi, je les fais souffrir

– J’ai du mal à me protéger des autres

2

Je préfère rester seul, ne voir personne; ou bien : je préférerais, ne voir personne

Vécu très pénible de la présence des autres, en milieu de soins, par exemple

– Je n’ai pas envie d’être là (un club, un lieu de soin où il y a des personnes malades psychiques), les autres sont très malades, ce n’est pas ma place ici

– Les autres me gênent, ils n’existent pas pour moi

– Je ne veux pas qu’on m’embête… Qu’on me fiche la paix, à la fin!

Relations pénibles pour les autres en ma présence

– Ils me font sentir (ou ils disent) qu’ils ne m’aiment pas

– Les autres  disent que je que je ne les écoute pas, que je les embête, que je les colle. Ils m’envoient promener

– J’ai flashé sur une femme, mais ça a empiré ma situation

– Je me suis fait plusieurs fois avoir (relations, argent, logement). On profite de moi, c’est révoltant

J’ai failli en venir aux mains

Les autres n’existent pas

Cas particulier dans les psychoses (schizophrénies)

  • Quand les troubles sont très sévères, la personne concernée peut se couper complètement des autres. Dans ce cas, elle ne peut pas auto-évaluer ses troubles. Ce sont les autres qui les constatent. En pratique, ce sont en particulier les équipes de soins
  • Lorsque les troubles sont marqués, la dépendance mutuelle entre la personne concernée et son entourage peut devenir très forte.
    • Ainsi, leurs relations mutuelles en cas de crise peuvent devenir très complexes et difficile à décrire
    • D’autre part, on peut observer certains formes particulières de relations entre la personne concernée et son entourage. Leur analyse est détaillée par le thème 23 et le thème 24.

Remarques

  • Si ce thème 9 vous intéresse, vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous
  • On peut par exemple signaler
    • Une ligne qui exprime particulièrement bien les difficultés relationnelles que vous avez rencontré à cause de vos difficultés
    • Une expression qui semblerait utile, à partir de votre propre expérience
    • Un expression employée dans le thème 9 qui semble inadéquate
close

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis