Relation de la famille aux soins – Schizophrénie COP 13 – 25

La relation de la famille au dispositif de soins est importante pour le développement et l’évolution du traitement.

La confiance mutuelle, la collaboration, la valeur accordée aux efforts de chacun contribuent à l’alliance thérapeutique.

La famille peut aussi être présente sans participation forte ou être réservée sur les méthodes et les résultats.

D’autres fois, la famille s’exprime peu, ne participe pas aux soins, voire se méfie et dénigre les soins.

A    La famille contribue à l’évolution positive du traitement

1  Synergie

2 Contribution positive au traitement

3 Attitude mesurée

B    La famille permet que le traitement se poursuive et reconnait la pathologie

4    Délégation

5    Soumission

6    Acceptation forcée – résignation

7    Indifférence – Éloignement

C  Relation destructrice au traitement

8    Idéalisation – Démission

9    Disqualification – Manipulation

10  Intrusion Désorganisation  Persécution

Cet item était nommé : «  Relation entre la famille et le dispositif de soins » dans l’ouvrage Évaluer les psychoses avec la Cop 13 – Une Clinique Organisée des Psychoses – Éditions Dunod – 2011

Donnez votre avis