Oxazépam – Seresta® – anxiolytique

serestaL’oxazépam ou Seresta® est un médicament anxiolytique de la famille des benzodiazépines

L’oxazépam est un médicament anxiolytique (appelé aussi tranquillisant) de la famille des benzodiazépines.

On l’utilise pour traiter les troubles anxieux, les attaques de panique, mais aussi certaines manifestations du sevrage alcoolique (agitation, tremblements, delirium tremens). En effet, il agit très vite. Sans être un somnifère, il favorise cependant l’endormissement chez les personnes anxieuses. Dans ce cas, il doit être pris au coucher.

Il est myorelaxant, c’est à dire qu’il produit un relâchement musculaire. En conséquence, il peut favoriser des chutes.

Il peut être prescrit en association pour divers autres troubles.

Formes pharmaceutiques d’oxazepam

  • comprimé sécable à 10 mg et à 50 mg

Délai d’action de l’oxazépam ou Seresta®

L’effet thérapeutique de l’oxazépam apparaît en quelques minutes (20 à 30 minutes). Cependant, sa durée d’action est de plusieurs heures.

Notez qu’il existe une sensibilité individuelle fonction aussi de la dose prescrite.

Durée de prescription de l’oxazépam – Seresta®

L’oxazépam doit être prescrit pour une durée maximale de 12 semaines.

Éléments principaux à surveiller

Il n’y a pas une surveillance particulière à l’oxazépam. Cependant, votre médecin pourra vous prescrire un bilan hépatique et une prise de sang (NFS).

Conséquences de l’arrêt

Si vous arrêtez brusquement l’oxazépam, les troubles anxieux pour lesquels il a été prescrit peuvent réapparaître. C’est pourquoi, si le trouble dure des thérapeutique de relais (antidépresseurs) doivent être instaurées.

Des symptômes de sevrage comme par exemple malaise, cauchemars, insomnie, agitation, contractures, confusion, vertiges… peuvent apparaître à l’arrêt brusque. Par conséquent, ils disparaîtront à la reprise du traitement, qui doit être diminué lentement, parfois sur plusieurs semaines.

Pour les modalités d’arrêt, voir avec votre médecin.

Effets indésirables et conseils d’utilisation

Les principaux effets indésirables sont : somnolence, difficulté de concentration, amnésie, sensations ébrieuses. De plus, l’oxazépam utilisé de façon prolongé, peut produire une dépendance physique et psychique.

Comme toutes les benzodiazépines, l’oxazépam a un aussi un effet myorelaxant, et cet effet secondaire peut être à l’origine de chutes, surtout chez les personnes âgées.

Pour plus de détails, nous vous orientons vers le réseau PIC qui est constitué de pharmaciens exerçant dans différents établissements publics ou privés de Santé Mentale. Ces pharmaciens n’ont pas de lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques. Vous trouverez sur leur page des conseils et la conduite à tenir pour chaque effet secondaire.

Grossesse et allaitement sous oxazépam – Seresta®

Si vous prenez ce médicament il faut informer votre gynécologue. On pense souvent qu’il y a une contre-indication absolue entre grossesse et prise de médicaments. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Lorsqu’un traitement anxiolytique est en cours et une grossesse est découverte, il ne faut pas arrêter le médicament brutalement. Dans certains cas et à une certaine dose, l’oxazépam peut être utilisé jusqu’à l’accouchement. Parlez en à votre équipe médicale (psychiatre, gynécologue, infirmière, sage femme).

Vous pouvez trouver d’autres renseignements sur le site du Centre de Référence des Agents Tératogènes.

Pour en savoir plus sur l’oxazépam et grossesse

Pour ne pas oublier votre médicament

  • vous pouvez utiliser un pilulier
  • mais aussi une alarme sur le smartphone
  • ou bien télécharger une application gratuite typeMédisafe

Notre avis sur oxazépam – Seresta®

On préfère l’oxazépam aux autres benzodiazépines chez les patients atteints d’une pathologie hépatique. En effet, sans métabolites actifs, il ne surcharge pas le foie. Chez les personnes âgées, son élimination complète et rapide est un avantage. Comme les autres benzodiazépines, l’oxazépam peut donner lieu à une dépendance s’il est utilisé pour des périodes supérieures à 12 semaines.

Pour éviter le risque de dépendance, vous pouvez l’utiliser en cas de besoin, et non pas systématique. Un traitement prolongé par antidépresseur peut convenir mieux.

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Pour d’autres informations:

http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/

http://www.theriaque.org/apps/contenu/accueil.php

 

Donnez votre avis