Lithium – Teralithe

bipolarité lithium téralithe

Le lithium (téralithe®) appartient à la classe thérapeutique des thymorégulateurs ou normothymiques.

Les thymorégulateurs sont des médicaments utilisés dans les troubles de l’humeur de la bipolarité. Les thymorégulateurs ne contre-indiquent pas les autres médicaments utiles dans le traitement des épisodes de dépression ou d’agitation au cours de la bipolarité (neuroleptiques, antidépresseurs, anxiolytiques)

Tous les thymorégulateurs ont deux propriétés essentielles

1) Ils ne doivent pas provoquer de dépression ou d’excitation maniaque

2) Ils ont un rôle préventif sur les rechutes maniaques ou dépressives de la bipolarité, ou dans différentes formes complexes de la bipolarité (cyclothymie, états « mixtes », dépressions à répétition (trouble unipolaire)…).

3) En plus de ces deux caractéristiques principales, le lithium peut être utilisé dans le traitement des accès maniaques ou hypomaniaques (rôle curatif), et parfois dans le traitement des accès dépressifs (trouble unipolaire). Il est démontré qu’il joue un rôle dans la prévention du suicide.

Le lithium est le plus ancien des thymorégulateurs. Il existe maintenant d’autres thymorégulateurs (carbamazépine, valproatelamotrigine, mais le lithium reste un médicament de référence, surtout quand la bipolarité comporte des crises de manie.

IMPORTANT :

1) Tous les thymorégulateurs sont contre-indiqués au cours de la grossesse à l’exception de la Lamotrigine  ou Lamictal®). Ils ne doivent être utilisés en cas de grossesse que s’ils sont absolument indispensables, qu’il n’y a pas d’autres traitements possibles, et sous contrôle médical strict. En dehors de ces cas, une contraception est indispensable.

2) Tous les thymorégulateurs nécessitent un bilan médical et biologique au début du traitement, puis une surveillance régulière, le lithium en particulier : son dosage régulier dans le sang est indispensable.

3) En général, les thymorégulateurs sont prescrits au long cours. Le médicament doit être pris chaque jour, à heure régulière, en respectant la posologie prescrite sur l’ordonnance.

Présentation du lithium : sous deux formes :

comprimé à 250 mg blanc (prises matin et soir)

comprimé LP à 400 mg blanc (une seule prise le soir)

Quelques précautions simples doivent être absolument connues :

– Pas de régime sans sel

–  Pas de médicaments anti-inflammatoires : en cas de douleurs, prendre du paracétamol ou de l’aspirine, en suivant les conseils de votre médecin.

–  Avoir une hydratation correcte, surtout en cas de grande chaleur

– En cas d’oubli de la prise de médicament, ne jamais doubler les doses pour compenser l’oubli d’une prise.

– si retard de moins de deux heures, prendre immédiatement le médicament comme prévu.

– si retard supérieur à deux heures, attendre le lendemain et prendre  simplement la dose du lendemain.

Des bilans biologiques réguliers sont indispensables.

Ils concernent en particulier le fonctionnement des reins, du cœur, de la thyroïde, et le dosage du lithium dans le sang (lithiémie).

D’autres surveillances peuvent être nécessaires en fonction de chaque cas particulier (problème d’épilepsie, de poids, de calcium…).

La mise en route du traitement

La mise en route du traitement se fait sur quelques semaines, sous contrôle médical et biologique, en augmentant progressivement le médicament : c’est le dosage de la lithiémie qui montre que l’on a atteint une posologie efficace.

Quand une posologie efficace est atteinte, le traitement doit être pris régulièrement, avec un contrôle de la lithiémie tous les trois mois environ, et un contrôle annuel du fonctionnement des reins et de la thyroïde, d’autres examens éventuellement en fonction de chaque situation particulière.

Le traitement une fois stabilisé (lithiémie stable à dose efficace)

Le traitement une fois stabilisé  ne doit pas être arrêté, car il y a un risque de rechute importante, parfois rapidement à l’arrêt du médicament, parfois de façon différée.

L’avis de psyway :

La prise du lithium doit être bien réfléchie, car la surveillance est indispensable et peut paraître décourageante au départ. Quand la décision est bien réfléchie, le lithium est un médicament très efficace, souvent très bien toléré ; la surveillance est moins contraignante qu’on aurait pu le craindre au départ, car le gain sur la souffrance psychique et les désordres de la vie quotidienne est important pour soi-même et pour son entourage.

Les effets indésirables

La surveillance du poids est nécessaire ; Un léger tremblement est généralement passager. La grande majorité des effets indésirables ne sont pas graves. Certains régressent dès les premières semaines du traitement. Il faut dans tous les cas en parler à votre médecin qui recherchera une solution pour les atténuer ou les faire disparaître.

Plus de détails sur les effets indésirables ou sur tous les aspects de l’utilisation du lithium,

Pour plus de détails sur les effets indésirables ou sur tous les aspects de l’utilisation du lithium, Psyway vous oriente vers la fiche du réseau PIC : thymorégulateurs.

Pour ne pas oublier votre médicament

Pour ne pas oublier votre médicament, vous devez être très attentif, le prendre à heure régulière. Vous pouvez également  télécharger une application gratuite type Mytherapy

Psyway n’a aucun lien d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques.

Pour d’autres informations:

Pour lithium LP 400 : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67292476&typedoc=R

Pour lithium 250 : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=62124478&typedoc=R

Ces deux liens dépendent du site officiel : http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/

Deux recommandations importantes

 1 : l’état des connaissances sur les médicaments psychotropes

 2 : les fiches Psyway ne remplacent pas un suivi spécialisé

 

Donnez votre avis