Le Covid 19 et mes soins psychiques

Le confinement entraîne-t-il un changement important dans les psychothérapies, les consultations, les soins en institution psychiatrique.

Les déplacements, les activités, l’absence des autres, l’inquiétude, la peur : plus rien n’est comme avant.

Pour vous et pour vos proches quelles sont les conséquences ?

Comment vous organisez-vous ? Et si cela durait ?

Partagez en quelques lignes votre vécu, l’adaptation de vos soins, l’évolution de votre situation ainsi que vos attentes, vos remarques, vos suggestions.

3 Commentaire

Participez à la discussion et dites-nous votre opinion.

20 mai 2020 à 15 h 11 min

Le confinement. C’est l’impression d’être hors du temps. Des journées qui se répètent, du chômage partiel qui ne facilite pas le suivi du calendrier (quel jour sommes-nous aujourd’hui ? En vrai, peu importe car ce sera le même jour qu’hier). Passage devant l’école de mon fils. Des affiches de la soirée organisée par les parents d’élèves pour le 24 mars sont encore collées sur la porte. Le temps s’est mis en pause le 16 mars. Cette sensation est vraiment bizarre et empêche de vivre pleinement les choses, comme si l’on rêvait. On se sent l’envie de faire des choses folles, mais sans pouvoir les faire puisqu’on est confinés. Au final, les journées passent à une vitesse telle qu’il est difficile de trouver du temps pour tout faire. C’est ce paradoxe entre le temps mis en pause et le temps qui file à toute allure qui restera l’une des caractéristiques de mon vécu du confinement.

Victor Souffirrépondre
19 juin 2020 à 12 h 44 min
– En réponse à: Line

Bonjour Madame, la rédaction de Psyway.fr vous remercie de votre contribution. Elle montre que vous avez voulu restituer au plus près, votre expérience personnelle de la période que nous venons de traverser. Nous ne doutons pas que beaucoup de personnes se retrouveront dans votre commentaire. Merci encore et bien à vous
Pour la rédaction : Docteur Victor SOUFFIR

orchidee46répondre
26 avril 2020 à 10 h 44 min

C’est vrai, que, « plus rien n’est comme avant », et la peur. Récemment, je me suis aperçue que j’avais peur dans l’escalier, peur qu’on s’approche de moi, et la même chose dans la rue. On devient soupçonneux. On ne sait plus quel jour on est. On ne peut pas faire de projet. Est-ce qu’on reprendra un jour une vie normale ?… Le travail est différent aussi. Je n’ai jamais autant travaillé (télétravail)… mais c’est un peu… on s’aperçoit que d’habitude on a des contacts avec les autres, même si ce sont des gens qu’on n’aime pas… là, on n’est en relation que pour des problèmes techniques…. Je mets un fonds sonore, ça m’aide à me concentrer… peut-être que ça me rappelle le boulot ! J’ai dit à mon psychiatre que la seule chose qui n’ait pas changé, ce sont les rendez-vous avec lui. Mais la téléconsultation, ce n’est quand même pas pareil.

Publier une réponse