La fluvoxamine, antidépresseur ISRS préviendrait les formes graves du Covid 19

Une expérimentation effectuée par des chercheurs de l’université Washington de St Louis semble montrer un effet favorable de la fluvoxamine (Floxyfral ®), antidépresseur ISRS,  dans la prévention des forme graves d’infection par le Covid 19.

La fluvoxamine est un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine (ISRS), efficace et sûr. Médicament ancien mais éprouvé, il est  moins prescrit à l’heure actuelle. Mais il est disponible et peu cher.

Il reste d’une importance primordiale dans le traitement des dépressions sévères et des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sur lesquels peu d’antidépresseurs sont vraiment actifs.

Deux phénomènes physiologiques de première importance ont été repérés dans les infections Covid 19 :

  • un état inflammatoire intense
  • une  réaction immunitaire excessive la »tempête de cytokines » qui sont en cause dans les formes les plus sévères pouvant aboutir à la mort.

L’étude a porté sur 152 patients COVID-19 d’âge moyen de 46 ans.

Deux groupes ont été constitués dont l’un a reçu de la fluvoxamine et l’autre pas.

Résultat (provisoire) :

  • aucun des membres du groupe fluvoxamine n’a souffert  d’une aggravation des symptômes.
  • 6 membres du groupe qui n’avait pas reçu de fluvoxamine ont été hospitalisés.

Ceci est à rapprocher des recherches en cours sur les rapports entre dépression et inflammation.

Les recherches sur l’esketamine , anesthésique aux qualités antidépressives sont reliés à ce champ de recherche qui fait l’hypothèse d’un dévoiement de la synthèse de sérotonine lors des états inflammatoires.

Sources : Washington University Schoom – Saint Louis – Jama

Donnez votre avis