La COP-U- Thème 3 : Préserver son chez-soi, un lieu de vie

   Ai-je – ou ai-je eu – tendance à  abîmer mon lieu de vie ? Ai-je des difficultés pour m’installer confortablement dans mon appartement, ma chambre ? Ai-je des difficultés pour y  rester  ? Cela fait partie des difficultés qui peuvent exister dans les situations de troubles psychiatriques.

Exemple de mauvais traitement à l’égard du lieu de vie : ne pas réparer ce qui ne va pas, entasser les nourritures, mettre les choses sens dessus dessous, ne pas décorer ou meubler, ne pas avoir des produits d’entretien,  ne pas s’entendre suffisamment avec les voisins, faire du tapage.

Aujourd’hui existent diverses possibilités d’habiter une chambre, un logement, seul, ou à plusieurs, avec ou sans aide. Des aides à domicile sont possibles. Elles sont fournies par la famille, les services sociaux ou psychiatriques,

Le thème 3 évalue si j’ai une tendance destructrice vis-à-vis de mon lieu de vie: mon logement, de ma chambre.

Comment utiliser les colonnes ou les lignes qui suivent, faire part à Psyway de mes remarques concernant le Thème 3  ? cliquer ici

Maltraiter ou préserver son chez-soi, un lieu de vie

0

– Je m’occupe bien tout seul de mon logement

– je l’ai un peu décoré (préciser)

– Je fais régulièrement le ménage, la vaisselle, je sors les poubelles

– Cela se passe bien si on vient m’aider

1

– Mon appartement est triste, pas meublé, ça me donne l’impression de vide

–  J’ai du mal à jeter, ça s’entasse, je ne fais pas le tri, je ne sais pas par quel bout prendre les choses

– J’ai une aide ménagère,

2

– Je me dispute avec les voisins

– Les voisins se plaignent du bruit la nuit

– Je laisse trainer les poubelles ou les sacs d’ordures…

– Je garde tout, Je ne jette rien… il faudrait faire le vide

– Il faudrait que je change de logement, on trouve que mon logement se dégrade

– J’ai hébergé des gens mais ça a mal tourné…

– Il m’arrive de dormir dehors

Donnez votre avis