Équilibre psychique et droits sociaux :Test Cop-U- Thème 18 bis

équilibre psychique et droits sociauxThème 18 bis: des troubles de  l’équilibre psychique peuvent rendre difficile les démarches indispensables au maintien de ses droits sociaux.

L’équilibre psychique perturbe souvent l’exercice des droits sociaux.

Les troubles psychiques de le dépression, les troubles psychotiques ou schizophréniques, les troubles bipolaires par exemple, sont souvent en cause. Ces troubles peuvent entraîner une accumulation de démarches administratives non faites, des négligences, un découragement devant l’accumulation de papiers. Parfois, on n’ouvre plus son courrier, ce qui peut entraîner des complications supplémentaires (taxes, électricité coupée, menaces d’expulsion… ).

Certaines démarches  sont indispensables pour faire valoir ses droits

Des démarches, pénibles  quand on se sent mal, sont indispensables. Il peut s’agir d’acquérir ou conserver ses ressources, son logement, (demandes d’allocation adultes handicapés, d’aide au logement), des déclarations d’impôts, de l’envoi des arrêts de travail, du paiement du loyer et des factures, du renouvellement des papiers d’identité ou autres, etc.

Une aide pour lister les démarches en souffrance, ou pour aider à les réaliser peut être nécessaire

  • Cette aide peut être voulue par la personne en soins,
  • Parfois, cette est imposée par l’entourage ou la société quand des retards ou des manques importants ou répétés mettent en péril la personne ou compromettent sérieusement ses conditions de vie

Le thème 18bis analyse  la gestion de ces démarches indispensables

Comment utiliser les lignes qui suivent?

Pour se situer, il suffit de se dire : « je me reconnais plutôt dans cette ligne là », même si tous les mots de la ligne ne conviennent pas tout à fait. On peut aussi se dire : « avant, j’étais là (par exemple en ligne 2, ou 3), et maintenant je suis plutôt là (par exemple, en 1) », etc.

1 Je fais seul les démarches qui me sont nécessaires(Autonomie)

– Je me débrouille bien tout seul (Gestion efficace sans intervention extérieureJ.

– Des fois, ma famille ou mon assistante sociale m’aident quand c’est compliqué (ponctuellement)

– Cette aide m’aide bien de temps en temps

– Une aide de mon entourage ou des soignants m’a bien aidé de temps en temps

2  Je gère mes démarches, mes « papiers » en me faisant aider par quelqu’un (participation, procuration)

– quelqu’un m’aide, parce que je ne comprends pas tout dans les documents qu’on me demande, et c’est bien

– je vais voir régulièrement mon assistante sociale, parce que je ne m’en sors pas seul;

– Je préfère que ce soit quelqu’un de mon entourage, ou mon assistante sociale qui m’aide pour classer mes papiers, ou pour telle ou telle démarche (procuration)

3) Besoin d’aide pour la plupart des démarches administratives

– C’est mon assistante sociale qui fait les papiers.,

– Quelqu’un de la famille fait les papiers

  • tout seul je n’y comprends rien, ou: bien je mélange, je m’embrouille,
  • Tout seul, ça s’accumule, ou je ne m’en occupe pas

– Heureusement qu’il y a la curatelle, ou que la famille m’aide

4 Protection dans la gestion des démarches et droits sociaux

– Ma famille (ou bien mon assistante sociale) gèrent mes papiers. Ils ne veulent pas que je m’en occupe

– On m’oblige à voir quelqu’un pour les papiers

– Il faut me cadrer pour les papiers

– J’ai perdu mes papiers (plusieurs fois), je ne m’en occupe pas,

– Mon curateur (ma curatrice) s’occupe des papiers,

– Mon tuteur (ma tutrice ) s’occupe des papiers

Remarques

  • Si ce thème vous intéresse, vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous
  • On peut par exemple signaler
    • Des idées qui expriment particulièrement bien le thème
    • Des remarques à partir de votre propre expérience
    • Une expression employée dans ce thème qui semble inadéquate
close

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis