Dépenses d’argent excessives, pathologiques : Test Cop-U, Thème 4

gaspillage, perte d'argent, économie

Mes dépenses d’argent sont-elles excessives, ou même, pathologiques ? Elles aggravent ma situation? C’est le thème 4 de la COPU.

Les dépenses d’argent excessives, c’est par exemple gaspiller l’argent en achats compulsifs, vivre au dessus de ses moyens. Ce peut être le donner à n’importe qui, le « flamber ». Et tout cela, même si cela nuit à la vie quotidienne ou à celle de l’entourage qui en pâtit.

C’est un point très important. En effet, le manque d’argent, les dettes, parfois l’interdiction de moyens de paiement, des problèmes de justice. augmentent  l’angoisse, le sentiment de fragilité. en outre, cela accroit la dépendance, le besoin d’assistance… Enfin, les relations avec le conjoint, la famille, les amis en sont affectées.

Les dépenses d’argent excessives sont assez fréquentes dans les troubles psychiatriques (manie, bipolarité, schizophrénie, compulsion au jeu, addictions).

Une  certaine aide à la gestion du budget, assurée par la famille ou des services psychiatriques ou sociaux peut s’avérer utile. De même, des mesures de protection temporaires ou plus durables peuvent être nécessaires (curatelle, tutelle…).

Comment utiliser les colonnes qui suivent?

Pour se situer, il suffit de se dire : « je me reconnais plutôt dans cette colonne là », même si tous les mots de la colonne ne conviennent pas tout à fait. On peut aussi se dire : « avant, j’étais là (par exemple en colonne 2), et maintenant je suis plutôt là (par exemple, en 1) », etc.

 

Dépenses excessives de mon argent ? gaspillage ? Démunition ? Attitudes négatives vis-à-vis de l’argent?

0

Pas de dépense d’argent excessives (même si une petite aide de l’entourage est nécessaire)

– J’invite des amis, qui me le rendent bien

– Je suis parfois un peu limite avec l’argent, mais mes parents m’aident un peu.

– On a une bonne entente à ce sujet avec mon conjoint (ma conjointe)

– Je m’organise bien, ou je me débrouille bien avec mon argent (ce que je gagne, ou bien l’AAH que je reçois, ou bien un peu d’argent que me donnent mes parents….)

– Je suis soutenu par mes parents pour gérer mon argent, et comme ça, ça va

– Mes parents m’aident bien

1

C’est vrai, je dépense trop l’argent.

– Je dépense beaucoup, je ne fais aucune économie

– J’ai du mal à compter, je gaspille

– Heureusement qu’on m’aide

Je suis aidé pour ne pas dépenser trop l’argent, rester en équilibre (je suis d’accord, ou je ne suis pas tellement d’accord, mais je m’y fais)

– On me dit que c’est indispensable que je sois aidé pour un budget, [ou

….on me dit que mes dépenses habituelles ne sont pas des priorités]

–  Je n’ai pas fait les démarches pour avoir une allocation, ma carte de transport…

– On m’a mis sous curatelle (j’étais d’accord, ou bien : je n’étais pas d’accord)

–  Mon curateur m’aide bien

2

Je dépense tout mon argent, je n’en ai jamais assez.

– Mes dépenses, c’est tout, tout de suite

– Je fais des dettes

– Le curateur a du mal avec moi

– Je n’accepte pas le curateur, mais on me dit que c’est indispensable

– Le curateur s’occupe mal de mon argent

– Je ne peux rien dépenser, je ne veux  rien dépenser

Remarques

Si ce thème 4 vous intéresse, vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous

On peut par exemple signaler

  • Une ligne qui exprime particulièrement bien l’agressivité contre la famille
  • Une expression qui semblerait utile pour décrire sa propre problématique d’agressivité
  • Un expression employée dans le thème 1 qui semble inadéquate.

Il est également très conseillé de parler à ses interlocuteurs habituels (soignants lorsqu’on suit un traitement psychiatrique ou psychothérapeutique), de ce test, des questions qu’on se pose, des difficultés que l’on rencontre avec la gestion de l’argent.

close

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis