Présence de crises disruptives

Épisode en rupture franche avec l’état clinique des mois précédents, la crise disruptive interrompt un certain palier repéré de stabilisation. Ce peut être:

– une recrudescence hallucinatoire et délirante

– une bouffée délirante

– une dépression grave, une tentative de suicide

– une impulsion grave

0

Absence de crise disruptive récente : stabilité du tableau clinique
Variations symptomatiques ou relationnelles sans que cela oblige à des modifications notables du traitement

1

Présence d’une crise disruptive récente (moins de 6 mois)

2

Crises fréquentes
(plusieurs dans l’année) ou subintrantes

Donnez votre avis