Agressivité contre la famille, les soignants, aidants, les personnes proches : Test Cop-U, Thème 1

L’agressivité est souvent augmentée dans les troubles psychiatriques. En particulier en famille, ou vis-à-vis des soignants. Ce thème 1 examine cette agressivité, et essaie de  mesurer son impact psychique et relationnel.

L’agressivité peut être forte et directe dans certains troubles. Par exemple dans certains états psychotiques, borderline, certaines bipolarités, les troubles addictifs. Elle peut s’exprimer par de la colère, de l’hostilité, de la haine, une forte rancune, l’envie d’inquiéter. Plus rarement ce sont des menaces, ou même de la violence.

L’agressivité peut être indirecte ou inconsciente. Par exemple des négligences, des attitudes en famille, au travail. Lorsque l’agressivité est inconsciente, ce sont les remarques des autres, ou leur attitude qui permettent d’en prendre conscience.

Comment utiliser les colonnes qui suivent?

Pour se situer, il suffit de se dire : « je me reconnais plutôt dans cette colonne là », même si tous les mots de la colonne ne conviennent pas tout à fait. On peut aussi se dire : « avant, j’étais là (par exemple en colonne 2), et maintenant je suis plutôt là (par exemple, en 1) », etc.

Agressivité contre la famille, les soignants, les personnes proches

0

Agressivité en famille? Non, on s’entend bien avec mon entourage

– Les relations sont bonnes

Ou bien : ça se passe tout de même bien

– je ressens parfois une agressivité en famille, je suis tendu, mais ça va

– On me dit que je suis agressif parce que je me fais attendre, ou je fais le contraire de ce qu’on me dit. Mais dans l’ensemble, ils acceptent, on ne se fâche pas trop

– Je me tiens à distance de mes proches, c’est tendu mais si je les vois de temps en temps, ça va. Peut-être qu’on fait tous des efforts

1

Pas formidable. Je sens des reproches, et à la réflexion,

– je ne ressens rien vis-à-vis de mon entourage. Est-ce qu’ils s’en doutent?

– On me fait remarquer que je suis agressif, ou hautain, ou méprisant

– Je ne donne pas de nouvelles, de signes de vie à mon entourage

– J’exige trop des autres, je les fatigue

– Je fais souffrir certaines personnes de mon entourage

– Mon entourage se plaint de moi

– J’ai peur/envie de leur faire du mal, mais je garde mes distances…

2

Agressivité en famille, et même en dehors de celle-ci. Les relations sont très difficiles, parfois violentes

– je peux être violent, ou bien:  j’ai été violent

– J’ai tendance à passer à l’acte, par la violence par exemple

– J’ai eu des problèmes d’ impulsions sexuelles

– Ma famille ne veut plus me voir: ils disent que j’ai exagéré, [ou: c’est vrai, j’ai exagéré]

– Mes proches sont distants avec moi: je crois qu’ils se méfient de moi

– Je fais peur, [ou : on me dit que je fais peur]

– On a dû m’ hospitaliser contre mon gré ou par la force

Il est très conseillé de parler à ses interlocuteurs habituels de ce test, des questions qu’on se pose à propos de l’agressivité, notamment les soignants lorsqu’on suit un traitement psychiatrique ou psychothérapeutique.

 

Dans Psyway

Les 26 thèmes de la copU

Pour les aidants et les proches

agressivité, violence dans les troubles psychiques

crise psychotique et relations aux autres

Un site canadien d’aide aux aidants

Gérer l’agressivité chez son proche

En savoir plus sur l’agressivité contre les proches

  • Une forte agressivité contre la famille peut se manifester dans certains troubles psychiques, et cela peut étonner. En effet, il faut remarquer que l’agressivité s’en prend souvent à personnes sur lesquelles on devrait pouvoir normalement compter. Des personnes qui habituellement soutiennent, ou qu’on aime bien. Plus tard, dans le cadre du traitement, cette agressivité peut s’extérioriser en particulier contre les médecins, des soignants
  • Dans certains troubles psychiatriques, beaucoup plus rarement, une agressivité surprenante se manifeste à l’extérieur de ces cercles de personnes proches. Mais si on examine les choses de près, on voit que l’agressivité a d’abord concerné des personnes proches et connues
  • D’une façon générale, il faut les personnes en soins et les médecins, soignants apprennent à parler ensemble de toutes ces formes d’agressivité. Sentiments négatifs, passages à l’acte, réactions des autres

Remarques

  • Si ce thème 1 vous intéresse, vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous
  • On peut par exemple signaler
    • Une ligne qui exprime particulièrement bien l’agressivité contre la famille
    • Une expression qui semblerait utile pour décrire sa propre problématique d’agressivité
    • Un expression employée dans le thème 1 qui semble inadéquate

close

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé de l'actualité de la e-psychiatrie

Donnez votre avis