Troubles de l’investissement de soi

Le malade surinvestit des positions narcissiques rigides, plus ou moins opposées à autrui.

Le sujet peut forger des conceptions particulières sur soi-même et sur son importance ou se polariser sur sa physiologie, le fonctionnement de sa pensée, de ses organes…

0

Sensibilité à l’intérêt de l’interlocuteur
Suscite un plaisir dans l’échange
Peut communiquer ou faire partager ses centres d’intérêts
Se reconnaît malade
Inscription dans la temporalité
Investissement tempéré de soi –même

1

Traits caractériels
Orgueil,
Egocentrisme
Soi grandiose
Sensitivité
Ruminations permanentes sur soi-même
Hypochondrie
Dysmorphophobie isolée
Doute identitaire (sexualité – origines)
Personnage singulier
Confabulation, mythomanie

2

Position d’autosuffisance (déni de la dépendance)
Temps figé
Omnipotence
Délire de grandeur,
Mégalomanie ou micromanie
Identité délirante
Transitivisme. Cœnestopathies délirantes
Hyperinvestissement du discours, de la pensée, des rêves qui paraissent sans valeur commu-nicative
Hermétisme

Donnez votre avis